BRETON ANDRÉ 安德烈•布勒东 (1896-1966)

Lot 55
2 000 000 - 2 500 000 EUR

BRETON ANDRÉ 安德烈•布勒东 (1896-1966)

POISSON SOLUBLE I. POISSON SOLUBLE II.
MANUSCRITS AUTOGRAPHES. 7 CAHIERS D'ECOLIERS grands in-8, 16 mars-11 mai 1924.
L'ensemble sous emboîtage de basane vert électrique et de moire bordeaux portant sur le premier plat en creux une image contrecollée représentant une femme à l'éventail.
Manuscrits autographes dans 7 cahiers d'écolier rédigés intégralement par André Breton entre mars et mai 1924 comportant 114 écrits automatiques parmi lesquels 32 seront retenus pour l'édition de «Poisson soluble».
Les autres textes de ces cahiers ont été publiés par
Marguerite Bonnet en 1988 sous le titre «Poisson soluble II» dans l'édition des OEuvres complètes de Breton dans «La Pléiade». Certains sont inédits, chaque texte est daté par André Breton.
POISSON SOLUBLE I. POISSON SOLUBLE II. AUTOGRAPH MANUSCRIPTS. 7 SCHOOL NOTEBOOKS LARGE IN-8, 16
MARCH-11 MAY 1924.
Notebooks in a fitted case, with an image of a woman holding a fan. The manuscripts contain 114 «automatic» texts, of which 32 would be retained for the edition of «Poisson soluble». The majority of the remainder of the other texts in these notebooks wrer published by Marguerite Bonnet in 1988 as «Poisson soluble
II» in the Complete Works of André Breton (La Pléiade). Some texts are still unpublished, each text is dated by Breton.
«CAHIER POUR SIMONE». MANUSCRIT AUTOGRAPHE d'André BRETON. 16 mars-27 mars 1924; 97 pages grand in-8.
Il s'agit de la matrice de Poisson soluble contenant la moitié des textes de l'ouvrage et deux textes demeurés inédits.
Ce cahier de 97 pages, écrit recto verso porte sur la couverture un envoi à son épouse
Simone: «Pour Simone, 100 PAGES de pluie et de beau temps. André».
«Il avoue avoir commis plus de cent vols et s'envole» (léger manque de papier à la couverture).
Textes aux encres noires et vertes. Nombreuses corrections et ajouts autographes
Carte postale en couleurs contrecollée, représentant un couple de danseurs au clair de lune et quelques diagrammes de la main de Breton.
Ce cahier, véritable matrice de Poisson soluble contient 41 textes dont 15 seront publiés dans ce recueil sous les numéros 1,5,6,8,10,11,13,14,15,17,18,21,25,27 et 31.
24 textes non retenus pour Poisson soluble mais publiés pour la première fois en 1988 par Marguerite Bonnet sous le titre de «Poisson soluble II» sous les numéros 1 à 24: 2 textes demeurés inédits: «Voici l'âme de la grève» et «L'immobilité en dents de scie».
Ce cahier marque après «Les Champs magnétiques» le retour d'André Breton à l'écriture automatique, comme il indique dans une lettre à Simone du 22 mars 1924: «A cette voix capricieuse que j'essaie de forcer de temps en temps».
Au retour d'un voyage à Strasbourg, il l'offre à Simone qui trouve ce «Cahier de surréalisme » plus beau encore que les «Champs magnétiques». (lettre de Simone Breton à Denise Lévy. 27 mars 1924).
La réaction enthousiaste de Simone encourage
Breton à continuer.
Cahier publié et présenté par Marguerite
Bonnet pour l'édition des «OEuvres complètes » de Breton dans La Pléiade, Tome
I, Poisson soluble II, p. 515-599 et notes p.1368-1369.
«CAHIER PLANTAGENÊT». MANUSCRIT AUTOGRAPHE D'André BRETON. 24 mars 1924; 20 pages grand in-8, à l'encre.
Ce cahier contient le premier état du texte 26 qui sera repris dans Poisson soluble.
Nombreuses corrections à l'encre et passages soulignés en rouge.
André Breton cherche constamment à élaguer son texte d'éléments qui ralentissent le récit des aventures du narrateur, toujours dans le sens d'un resserrement.
Le texte 26 permet de saisir avec une particulière ampleur ce «travail du texte» .
Cahier édité et présenté par Marguerite
Bonnet, Pléiade page p.1390.
«CAHIER SEIGNEUR DU CHÄTEAU».
MANUSCRIT AUTOGRAPHE d'André
BRETON. 30 mars- 11 mai 1924; 44 pages grand in-8.
Cahier comportant 4 textes inédits et un très important poème-collage original, composé de coupures de presse découpées et contrecollées par Breton, dans le même fonctionnement que l'écriture automatique.
Les pages sont écrites recto-verso aux encres noires et bleues avec de nombreuses corrections et ajouts autographes, certains passages entièrement barrés.
Le cahier contient 5 textes repris dans Poisson soluble sous les numéros 3,20,24,28 et 30. 13 textes dont le poème collage publiés dans
Poisson soluble II sous les numéros 25 et 37 (Pléiade), 4 textes demeurés inédits.
«CAHIER LAMARTINE». MANUSCRIT AUTOGRAPHE d'André BRETON. 12 avril-14 avril 1924; 20 pages grand in-8.
Cahier écrit recto verso à l'encre noire avec quelques corrections et ajouts autographes.
Ce cahier contient 7 textes: «La pluie seule», le texte repris dans Poisson soluble que
Breton préférait.
Breton choisira d'insérer dans la préface du catalogue de l'
EXPOSITION Man Ray et Objets des Iles à la galerie Surréaliste en 1926 une des phrases de ce texte fétiche: «Et lorsque je tends mes filets aux oiseaux du sommeil, j'espère avant tout capter les merveilleux paradis de la pluie totale».
Les 6 textes seront publiés dans Poisson soluble II sous les numéros 38 à 43.
Sur le second plat de la couverture figure un petit dessin original en rouge et une rature et correction de la main de Breton relative à Lamartine.
.Il contenait un sixième poème collage numéroté
VIII que Breton choisit et découpa pour le reproduire dans le Manifeste du Surréalisme: il l'offrit ensuite à son ami Pierre
Naville avec le seul jeu d'épreuves connu du Manifeste.
Ecrit en 2 jours, ce cahier contient 15 textes, 3 textes repris dans Poisson soluble sous les numéros 12, 22 et 29, 11 textes publiés dans Poisson soluble II sous le numéro 44 à 54 comprenant les 5 poèmes collages et un texte demeuré inédit.
Cahier présenté par Marguerite Bonnet
Pléiade, Poisson soluble II p. 558-574 et notes p. 1368-1369.
«CAHIER SOCIETE MODERNE». MANUSCRIT AUTOGRAPHE d'André BRETON. 16 avril-17 avril 1924; 20 pages grand in-8.
Ecrit recto verso à l'encre noire d'une écriture serrée avec de nombreuses corrections et ajouts autographes, certains passages barrés, restés très lisibles.
Ce cahier comporte 5 poèmes-collages de 7 pages ainsi que 3 textes repris dans Poisson soluble.
5 poèmes collages: «Heureux présage» (18 lignes).
«La statue d'une locomotive» (4 lignes) «Que sera dans deux ans» (28 lignes) «Par la cheminée» (20 lignes) «Etiquette fond rouge» (45 lignes).
«CAHIER UNE ANGLAISE». MANUSCRIT AUTOGRAPHE d'André BRETON. 19-28 avril 1924; 24 pages, grand in-4.
Ecrit recto verso à l'encre bleue, ce cahier comporte 5 poèmes-collages ainsi que 3 textes repris dans Poisson soluble.
5 poèmes collages: «Des chiffonniers» (32 lignes) «Pour relever la vérité» (31 lignes) «Ah les femmes !» (33 lignes) «Une grande flamme s'éteint» (33 lignes) «Nous manquons d'impossible» (32 lignes)
Parmi les 17 textes contenus dans ce cahier figurent 3 textes repris dans Poisson soluble sous les numéros 2, 7 et 19.
11 textes dont les 5 poèmes collages de 11 pages publiés dans Poisson soluble sous les numéros 55 à 65 et 3 textes demeurés inédits.
«CAHIER ROMORANTIN». MANUSCRIT AUTOGRAPHE d'André BRETON. 5,7,9 mai 1924; 1 page grand in-8.
Ecrit recto verso à l'encre noire et au crayon, très nombreuses corrections et ajouts autographes.
Ce cahier contient 9 textes, 2 repris dans
Poisson soluble sous les numéros 4 et 23 et 6 publiés dans Poisson soluble II sous les numéros 66 à 71.
Un texte demeuré inédit.
Témoignage du voyage de Breton en Sologne dont les difficultés aboutiront à l'écriture du
Manifeste du Surréalisme, probablement entreprise au retour de l'expérience à demi manquée que fut le voyage en Sologne «pour voir», effectué au début de mai avec Louis
Aragon, Max Morise et Roger Vitrac.
Le but était d'explorer «le fonctionnement du psychisme humain» non plus à travers «l'écriture spontanée, mais par l'errance dans l'espace réel» (Marguerite Bonnet).
Au début du mois de mai 1924, Breton quitte la rue Fontaine et prend le train pour Blois «ville tirée au sort sur la carte», accompagné d'Aragon, Morise et Vitrac.
Ils décident d'aller au hasard à pied, sans itinéraire établi.
Le 5 mai ils sont à Romorantin où Breton achète ce cahier, dans lequel il écrit un premier texte automatique «Le ballon des défaites végétales», daté Romorantin, 5 mai».
Le 7 le groupe arrive à Argent sur Sauldre où Morise profane le crucifix de la gare de chemin de fer.
Cette ville inspire à Breton 4 textes dont: «La ville d'argent prenait naissance là où finissait le génie».
Il passe le 9 mai à Moret sur Loing où Breton a séjourné pendant la guerre.
C'est là que Breton écrit 4 textes au crayon, d'une écriture inhabituellement déformée, l'ambiance au sein du groupe se dégradant rapidement, Aragon et Vitrac en viennent aux mains.
Le 14 mai, 10 jours après leurs départs, ils rentrent en train à Paris.
Breton relate ce voyage dans «Les Entretiens
VI» et Aragon y fait allusion dans son texte: «Une Vague de rêves».
Ensemble unique de Poisson soluble comportant 7 cahiers autographes d'André Breton.
Il provient de la collection de Simone Collinet, née Kahn, première femme d'André Breton.
Elle fut la première lectrice et l'encouragea à poursuivre l'écriture de ses sublimes textes d'écriture automatique.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue