HAHN Reynaldo (1874-1947). MANUSCRIT MUSICAL…

Lot 1159
15 000 - 20 000 EUR

HAHN Reynaldo (1874-1947). MANUSCRIT MUSICAL…

HAHN Reynaldo (1874-1947).
MANUSCRIT MUSICAL en partie autographe, Mozart (1925) ; un volume in-folio de 39-245 pages montées sur onglets, relié demi-toile noire à coins (reliure usagée, des feuillets effrangés avec quelques déchirures ; cachet de l’éditeur).

Manuscrit complet de la partition d’orchestre de la comédie musicale Mozart, sur un livret de Sacha Guitry.
Pour composer la musique de la comédie musicale qu’il écrivait sur Mozart, qu’il aimait tant, et pour son épouse Yvonne PRINTEMPS, à la fois merveilleuse comédienne et chanteuse délicieuse, Sacha GUITRY s’était d’abord adressé à son ami André Messager, qui avait refusé net ; il s’est alors tourné vers Reynaldo Hahn, excellent connaisseur des opéras de Mozart qu’il avait dirigés à Salzbourg dès 1910. La pièce, délicieux marivaudage, met en scène le jeune Mozart lors de son séjour parisien où il est accueilli dans le fameux salon de Mme d’Épinay, sous la protection du baron de Grimm, et où il connaît son premier amour.
Mozart, comédie musicale en 3 actes, fut créé au Théâtre Édouard VII le 2 décembre 1925, dans un décor d’Émile Bertin, par Yvonne Printemps dans le rôle de Mozart, Sacha Guitry dans celui (parlé) du baron de Grimm, entourés de Germaine Gallois (Mme d’Épinay), René Maupré (marquis de Chambreuil), Gaston Gerlys (Vestris), Léonce Dupré (le laquais Grimaud), Marthe Lenclud (la Guimard), Édith Mérannes (Mlle de Saint-Pons) et Madeleine Lebergy (la servante Louise). L’orchestre était dirigé par Raoul Labis. La partition fut publiée en 1926 chez Heugel.
La pièce remporta un vif succès, et la musique de Reynaldo Hahn fut très appréciée, même des musiciens les plus exigeants, comme Arthur Honegger : « C’est à M. Reynaldo Hahn qu’échut le périlleux honneur de faire chanter Mozart. […] C’était très difficile. Ou bien pasticher Mozart, ou tailler de petits morceaux dans les œuvres mêmes du compositeur ; les deux solutions amenaient à l’erreur. Reynaldo Hahn a su échapper aux deux. Il a, lui aussi, recréé un personnage auquel il a prêté son art. Il y a, dans cette partition, une habileté et un sens théâtral merveilleux. Chaque note donne son maximum d’effet, tout porte. Les passages chantés par Mme Yvonne Printemps sont des modèles de cette déclamation musicale si personnelle à l’auteur ». De cette musique exquise, on retiendra notamment le délicieux air de la Lettre et celui des Adieux, qu’Yvonne Printemps a immortalisés.
Le manuscrit est à l’encre bleue sur papier à 18 lignes, et présente de nombreuses ratures et corrections, et quelques passages biffés. L’Ouverture est entièrement autographe, ainsi que l’orchestration réalisée par Reynaldo Hahn sur la partition préparée par un copiste avec les armatures et les parties chantées (d’après la partition chant-piano). L’orchestre comprend : flûte, hautbois, clarinette, basson, 2 cors en fa, une trompette en ut, piano, 1ers et 2ds violons, altos, violoncelles et contrebasses. Le manuscrit a servi de conducteur pour les représentations. Il est ainsi divisé :
Ouverture, entièrement autographe (39 pages), marquée Allegro animato ;
N° 1. Mélodrame (p. 1-9) ;
N° 2. Scène (p. 10-34) ;
N° 3. Scène et air (p. 35-74) ;
2e Acte [N° 4] (p. 75-98) ;
N° 5. Mélodrame (99-101) ;
N° 6. Scène et ballet (p. 102-159, en partie par un copiste d’après Mozart) ;
N° 7. Lettre (p. 160-167) ;
3e Acte. N° 8. Introduction (p. 168-177) ;
N° 9. Duo (p. 178-200) ;
N° 10. Couplets (p. 201-215) ;
N° 11. Mélodrame (p. 216-225) ;
N° 12. Scène (p. 226-245).
Bibliographie : Jacques Depaulis, Reynaldo Hahn (Séguier, 2007), p. 108-110 ; Jacques Lorcey, Tout Guitry de A à Z (Séguier, 2007), p. 231-232.
Discographie : extraits par Yvonne Printemps (EMI 1988) ; intégrale : Geori Boué, Roger Bourdin, Marthe Alicia, Bernard Dhéran, Orchestre Radio-Lyrique dirigé par Pierre-Michel Leconte (Musidisc 1991).
((Heugel 2011 20000))
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue