GUIBERT JACQUES-ANTOINE-HIPPOLYTE, COMTE DE (1743-1790)

Lot 145
1 500 - 2 000 €

GUIBERT JACQUES-ANTOINE-HIPPOLYTE, COMTE DE (1743-1790)

DEUX MANUSCRITS autographes, [vers 1775]; 9 pages et demie et 6 pages in-4, avec quelques ratures et corrections.
Réflexions militaires et diplomatiques.
Memoire a lire dans la premiere seance de l'assemblée des inspecteurs de Cav[aleri]e, [1774]. Discours inaugural à prononcer dans une assemblée chargée de discuter des moyens de perfectionner la constitution et la tactique de la cavalerie. «Plus cette marque de confiance est eclatante, plus le roy, la nation, le ministre sont dans le cas d'attendre de notre zêle, et de nos efforts. [...] On doit se promettre d'une assemblée comme celle-ci plus d'experience, plus de lumieres, et surtout des vûes plus grandes et plus nobles. Aucun de nous ne peut y porter l'esprit d'adulation ou d'interêt personnel. Chaque avis s'y confondra dans des resultats qui appartiendront a tous»... Guibert énumère des points à retenir concernant leurs effectifs, leur infériorité par rapport à la cavalerie de la première guerre, l'impossibilité actuelle de recourir à des augmentations nombreuses et subites, etc. «Les vérités preliminaires etant etablies et developpées par un mémoire plus etendu ainsi qu'il est aisé de le faire, il seroit convenable de proposer à S.M. de proceder a la confection d'un nouveau plan de constitution», qui déterminerait les effectifs, la formation, les ordonnances d'exercice et de service...
Dispositions politiques, [vers 1775 ?]: «Le consentement et le concours de l'Espagne à l'execution du present plan sont les premiers objets dont il faut s'occuper. Les échecs que cette nation vient dessuÿer rendent sans doute cette negotiation plus difficile. On doit s'attendre de sa part à des plaintes, à des reproches, et malheureusement il faut convenir que ce ne sera pas sans fondement. Ce renouvellement donnera peut etre à la cour de Madrid &a plus de defiance pour nos mesures, et du desir d'agir pour leur compte. Le ravitaillement de Gibraltar, loin de les degouter de lentreprise qu'ils ont formée sur cette place, les y attachera peut-être avec plus d'obstination»... Etc.
On joint: 2 pages de notes autographes; un fragment de manuscrit militaire de la main d'un copiste, avec corrections autographes; un dossier de documents et manuscrits utilisés par Guibert pour sa documentation, dont la copie d'un mémoire du 23 juin 1775 sur «les dispositions générales à faire pour l'Espagne pour favoriser par des diversions le succès d'une descente en Angleterre».
Archives du comte de GUIBERT (vente 14 octobre 1993, n° 66); puis collection Philippe de FLERS.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue