CHAISSAC Gaston (1910-1964)

Lot 243
Aller au lot
Estimation :
1500 - 2000 EUR

CHAISSAC Gaston (1910-1964)


Lettre autographe signée adressée à
Pierre GIRAUD illustrée de dessins originaux
S.l.n.d., 4 pages in-8 à l'encre violette, dont une avec l'adresse de Pierre
Giraud enchanteur en cave à Limoges.
(Léger manque de papier sans affectation au texte).
Chaissac donne à Giraud sa définition de l'Art Brut: « L'art brut tout « enfant gâté de la saison » qu'il est ne saurait indéfiniment emplir votre vie et faire résonner votre renommée et vous aurez beau garnir de moignons vos toiles c'est pas ça qui vous fera mériter de la patrie ». Il mentionne Drouin et Dubuffet.
« On ne peut atteindre à la maîtrise sans avoir été apprentis et compagnon. Je vous vois en bonne voie pour devenir un jour un vieux
Monsieur démodé et ridicule et je prends mon courage à deux mains pour vous crier « casse cou » [...] Pour moi je ne puis hélas vu mon âge prétendre me mettre à l'école des classiques mais ayant fait un retour en arrière j'en suis à peindre des escargots, de ceux qu'enfant je dessinais à tire larigot sur le sol [...] Et aussi des serpents [...] [ma] lettre qui contient une formule magique pour la guérison des ivrognes [...] C'est me semble-t-il aussi légitime de peindre un mille d'escargots que de peindre des chiées de portraits ».
Le peintre Pierre Giraud fut le frère de Robert
Giraud, ami de Chaissac et de Doisneau.
Robert et Pierre furent proches de Jean
Dubuffet lorsqu'il fonda le foyer de l'Art Brut.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue