APOLLINAIRE Guillaume (1880-1918)

Lot 5
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 9 100EUR

APOLLINAIRE Guillaume (1880-1918)


Billet-poème autographe signé adressé à André BILLY S.l., 26 avril 1915. 1 page in-12 sur papier à entête imprimée (deux drapeaux tricolores et la mention : «Quand même, 1914-1915»), avec adresse au verso : «Le brigadier Kostrowitzky 38e 452 Batterie Secteur 59 artillerie».
Billet adressé à André Billy sous la forme d'un poème.
Brigadier artilleur embourbé dans les tranchées du front de Champagne, Guillaume Apollinaire conjure, avec une ironie noire, l'absurdité des combats et la menace des obus dont un éclat devait transpercer son casque, en mars 1916. «Je te le dis, André Billy, que cette guerre c'est Obus-Roi Beaucoup plus tragique qu'Ubu mais qui n'est guère Billy, crois moi Moins burlesque, o mon vieux, crois moi c'est très comique Les Emmerdés Voilà le nom des vrais poilus quelle colique ! Sont-ils vidés Ces pauvres cieux chieurs d'obus et d'autres choses ? Le féminin nous manque un peu. Des chairs, des chairs mais des chairs roses ! Pour un coussin Voire la solution de papefiguière On donnerait Sa vie avec en plus mille bouquins Figuière [...]».
André Billy (1882-1971), son confident, avait participé à la création de revues qu'ils animèrent ensemble. Romancier et critique, on lui doit deux essais : Apollinaire vivant (1923) et Avec Apollinaire (1966).
Document exceptionnel.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue