BAUDELAIRE Charles (1821-1867)

Lot 19
Aller au lot
Estimation :
7000 - 8000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 15 600EUR

BAUDELAIRE Charles (1821-1867)


Lettre autographe signée adressée à Auguste POULET-MALASSIS S.l., jeudi 11 novembre 1858. 3 pages in-8 à l'encre sur papier.
Exceptionnelle lettre adressée à Auguste Poulet-Malassis, éditeur des Fleurs du Mal.
«[...] Mon cher ami, j'ai reçu vos remerciements, et ils m'ont étonné. Je voulais absolument vous être agréable en vous envoyant un morceau inédit, que je voulais ajouter simplement aux pièces que j'accumule pour un journal quelconque, et je ne croyais pas que ce misérable sonnet put ajouter quelque chose à toutes les humiliations que les Fleurs du mal vous ont fait subir. Je voulais vous être agréable, rien de plus, et je ne peux pas comprendre en quoi j'ai mérité tant d'injures, à ce point que vous me compariez au Béranger secret, comme a fait Veuillot. Il est possible, après tout, que la tournure subtile de votre esprit vous ait fait prendre Belzébuth pour le Con et le poignard charmant pour la pine. Quand j'ai fait cette découverte, j'ai bien ri. En somme tout cela est bien léger. La seule chose grave, qui y est contenue, est cette faculté mystérieuse qui vous pousse à injurier vos amis, avec d'autant plus d'audace qu'ils sont plus intimes et plus anciens. Aussi quand je vous voir faire une connaissance nouvelle, je suppute en moi-même dans combien d'années elle sera digne d'être injuriée par vous. Michel Lévy a aussi une propension singulière de ce genre; mais au moins a-t-il le mérite d'être bête.
Il y a encore De Broise disant à Banville : Le préfet d'Alençon nous a demandé pourquoi nous publions des bêtises comme les Odes. Un autre que vous, un esprit raisonnable, aurait écrit : je vous sais gré de votre cadeau, mais votre talent est compromettant pour un journal de province. Seulement, si vous aviez écrit cela, vous n'auriez pas suffisamment brillé à vos propres yeux. Il fallait assaisonner cette lettre d'une masse d'impertinences pour un de vos vieux amis qui ne peut pas avoir de querelles avec vous. Croyez que si je me moque un peu
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue