CAMUS Albert (1913-1960)

Lot 30
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 9 100EUR

CAMUS Albert (1913-1960)


L'Homme révolté, fragment de manuscrit autographe [1950], 11 feuillets in-4 sur papier à entête de la revue Combat, numérotés de 2 à 12.
Précieuse variante en partie inédite de l'homme révolté dans laquelle Albert Camus donne sa définition du roman et l'illustre par des analyses de Flaubert, Proust et des romanciers américains. Publié après L'Étranger (1942) et La Peste (1947), L'Homme Révolté déclencha à sa sortie en octobre 1951 une polémique célèbre qui finit par brouiller la perception de cet ouvrage. Sartre y vit avant tout un pamphlet anti-communiste et se fâcha définitivement avec Camus. Cet essai est avant tout un travail de recherche sur l'histoire et les formes de la révolte. Il est divisé en cinq chapitres, L'Homme révolté (introduction), La Révolte métaphysique, La Révolte historique, Révolte et art et La Pensée de Midi, chacun (hormis l'introduction) étant divisé en articles. Les 11 feuillets du présent manuscrit correspondent aux articles Roman et révolte et Révolte et style, qui se suivent dans le IVe chapitre, Révolte et art. Ils forment un manuscrit qui constitue une importante variante contenant plusieurs passages non retenus dans la version publiée par Gallimard en 1951. Ces feuillets proviennent du manuscrit Agnely, du nom de la secrétaire particulière d'Albert Camus, Suzanne Agnely. Cette variante a été en partie publiée dans les notes de l'édition de référence (Essais, Paris, Gallimard, 1965, Bibliothèque de la Pléiade, pp. 1650 sqq.).
Une part significative du texte, cependant, n'a pas été retranscrite et doit donc être considérée comme totalement inédite. Dans ces passages inédits, Camus défend et illustre sa conception du roman.
«C'est qu'il ne nous suffit pas de vivre, il nous faut des destinées sans attendre la mort. Oui, il est bien juste de dire que nous rêvons d'un monde meilleur que celui-ci. Mais meilleur ne veut pas dire ici bon au lieu de mauvais (et quel plaisir à lire cette désespérante Princesse de Clèves). Meill
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue