BERLIOZ Hector (1803-1869)

Lot 1249
Aller au lot
Estimation :
1500 - 1800 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 430EUR
BERLIOZ Hector (1803-1869)
L.A.S. « H. Berlioz », 16 janvier [1857], à Georges HAINL, chef d’orchestre au Grand Théâtre de Lyon ; 2 pages et quart in-8, adresse avec timbres.

Belle lettre sur les diffi cultés de trouver des instrumentistes, et sur l’Invitation à la valse.

Il craint qu’Hainl n’ait du mal à « trouver le nombre de trompettes nécessaires à l’exécution de la marche d’Olympie [de SPONTINI], vous ne trouverez pour les mal remplacer que des cornets poussifs incapables de donner le sol haut et pour les quels il faudra transposer les parties en fa pour des cornets en La. Ce sera pitoyable et toutes les notes hautes seront ratées ou transposées à l’octave basse et cela n’aura pas le sens commun. À moins qu’il se soit fait une révolution en province depuis que j’y suis allé, vous savez que nous avions eu une peine extrême à trouver deux pauvres trompettes ».

Il ne peut lui prêter « ma musique de l’Invitation à la Valse de WEBER » ; sa partition, reliée avec cinq ouvertures, étant pour l’instant à Weimar. On peut d’ailleurs l’acheter chez Brandus. « Mais une seule harpe ce sera misérable ! Nous avons toujours joué cela à Londres et ici avec 16 harpes au moins. Ce sera mesquin. Il vaudrait mieux ne pas jouer ce morceau et vous en trouverez vingt pour un qui produiront plus d’eff et sur vos bourgeois »...

Correspondance, t. V, n° 2201.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue