VERDI Giuseppe (1813-1901)

Lot 1439
Aller au lot
Estimation :
2000 - 2500 EUR
VERDI Giuseppe (1813-1901)
L.A.S. « G. Verdi », Gênes 8 avril 1871, au comte Opprandino ARRIVABENE ; 2 pages et quart in-8 ; en italien. Lettre à son grand ami, évoquant la Commune de Paris.

Il lui souhaite une bonne fête de Pâques, et de confesser au moins tous les actes d’impatience commis pendant que Verdi était à Florence (« Buona Pasqua ; e vatti a confessare almeno tutte gli atti d’impazienza commesi nel tempo che io sono a Firenze »). ..Verdi a-t-il assez péché ?. Pauvre Arrivabene ! Le croira-t-il : MAZZUCATO était ici hier, et ils ont encore travaillé leur règlementation. Il espère avoir bientôt tout fi ni, et pouvoir aller à Sant’Agata.
Pourquoi Arrivabene n’a-t-il rien dit de la France ? Ce pourrait être pire ! Bien pire que 93 ! Il s’agissait alors de gagner une liberté qu’ils n’avaient jamais eue, et ils n’avaient pas subi pareilles défaites, ni n’avaient d’ennemi chez soi ! (« Ben peggio del 93 ! Allora si trattava d’acquistare e rassodare una libertà che non avevano ancora avuto ; en non avevano soff erto tanti desastri, nè avevano un nemico in casa ! ») Un jour, on ne pourra croire une pareille infamie (« questa nefandità »)…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue