MIRABEAU Honoré-Gabriel de Riquetti, comte de (1749-1791)

Lot 1101
Aller au lot
Estimation :
2500 - 3000 EUR

MIRABEAU Honoré-Gabriel de Riquetti, comte de (1749-1791)

le grand orateur des débuts de la Révolution.

L.A., Lundi matin [juin 1784], à CHAMFORT; 3 pages et demie in-4.

Très belle lettre de Mirabeau au moraliste Chamfort.
Il a eu un accès de fièvre sans gravité: «toute fievre chez moi est nervale. Au reste le corps est bon, et si bon que les secousses physiques ne l'effleurent pas même; mais le mal moral, les angoisses, les dénis de justice, l'amitié blessée ou trompée, les choses qui m'affligent ou m'indignent trouvent le défaut de la cuirasse. Partout ailleurs qu'au coeur, je suis invulnérable»... Il a un nouveau logement rue de la Roquette: «Depuis que j'habite les faux-bourgs, et que je suis en vue de la Bastille, l'inquisition dédaigne mes lettres. [...]. N'avez-vous pas peur, mon Ami, que sous les créneaux et machicoulis de la bastille, je ne change beaucoup d'opinions, de principes et de style ? Ma première lettre de cachet a fait naître un ouvrage sur la Corse qui pour l'âge de dix sept ans où il a été écrit, vous paroîtroit un singulier hommage à la liberté. La seconde m'a fait écrire l'essai sur le Despotisme. Vous savez ce que les autres ont produit. En vérité, je crois qu'il est raisonnable qu'ils me laissent en repos; car si jamais quelqu'un eut des symptômes d'impénitence finale, c'est moi. - Mais vous, vous l'élève des arts et des théâtres; vous à qui la nature avoit donné tous les genres d'esprit, mais non pas tous les goûts; vous qu'elle avoit entouré et pénétré de séductions; que vous ayiez conservé avec les graces d'Epicure, le caractère de Caton; que vous ayiez deviné la liberté, à Paris et à Versailles, que vous l'ayiez conquise; que vous ayiez créé la vraie, la pure, simple et substantielle philosophie du citoyen; c'est un phénomène auquel je ne suis pas encore accoutumé»...
Il ira dîner chez ASPASIE [une maîtresse de Chamfort]: «j'y verrai plus clair en sortant. Je sais déjà que certainement et très certainement ses illusions n'appartiennent point à l'abandon de l'amo
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue