WAGNER RICHARD (1813-1883)

Lot 1441
Go to lot
Estimation :
7000 - 8000 EUR
Result with fees
Result : 21 450EUR
WAGNER RICHARD (1813-1883)
L.A.S. « Richard Wagner », Zürich 5 février 1855, [à August RÖCKEL] ; 6 pages grand in-8 très remplies d’une écriture serrée, cachet encre de la prison Strafanstalt zu Waldheim ; en allemand.

Très importante lettre à son ami emprisonné, sur les représentations en Europe de ses opéras, ses concerts à Londres, l’avancement de la composition du Ring des Nibelungen, et l’importance pour lui de la découverte de la philosophie de Schopenhauer . [Wagner s’était lié à Dresde avec le compositeur et chef d’orchestre August RÖCKEL (1814-1876), qui, avec Mikhaïl Bakounine, avait été arrêté à la suite de l’insurrection de Dresde en mai 1849 ; condamné à mort, puis gracié, Röckel fut emprisonné treize ans à la prison de Waldheim près de Chemnitz. Wagner lui-même avait alors pu s’enfuir en Suisse, d’où il écrivit de nombreuses et importantes lettres à Röckel.]
Il pense souvent à Röckel, lui écrivant en pensée dans ses promenades solitaires ; et il essaie de se débarrasser de ses remords à son égard en travaillant régulièrement. Sa femme est venue le voir et lui a donné des nouvelles de Röckel, qui l’ont rassuré, mais il ne peut rien faire que de s’inquiéter pour Röckel, dont le père est venu aussi lui rendre visite… Wagner continue à vivre dans le plus grand isolement, tout occupé par sa grande œuvre, la composition de ses Nibelungen. En Allemagne, ses opéras font leur chemin, toujours un peu lent. Tannhäuser est présenté partout sauf à Berlin, Braunschweig, Vienne, Munich, Stuttgart et dans les autres petits théâtres de Bavière et d’Autriche, mais on le trouve à Prague et à Gratz. Lohengrin va peu à peu, le long du Rhin et à Breslau. Le Vaisseau fantôme est également joué ici et là. Les représentations sont probablement mauvaises, et Wagner serait dans la plus grande tristesse s’il les voyait. Lohengrin en particulier (sans pouvoir jamais jamais l’exécuter lui-même) le trouble beaucoup, ne sachant rien de la représentation parisienne.
L’Old Philharmonic Socie
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue