POULET-MALASSIS Auguste (1825-1878). L.A.S.... - Lot 509 - Ader

Lot 509
Go to lot
Estimation :
500 - 700 EUR
Result with fees
Result : 3 380EUR
POULET-MALASSIS Auguste (1825-1878). L.A.S.... - Lot 509 - Ader
POULET-MALASSIS Auguste (1825-1878). L.A.S. « A. PMalassis », 22 mai 1860, à son ami Ernest DAUDET ; 4 pages in-8. Intéressante lettre sur ses publications et sur Baudelaire. Il le félicite de voyager chez les Sarmates, et à Rome ; lui-même est si accablé de travail qu’il n’a même pas eu le temps de lire sa brochure. « Parmi les derniers livres que j’ai publiés celui qui a eu le plus [de] succès est d’un de vos co-religionnaires (je crois que cela se dit encore) politiques, M. de LESCURE. Eux et elles, c’est une critique très nerveuse et très pénétrante de trois livres de Mmes Sand Colet et de Paul de Musset. Nous sommes à la 2e éd. et elle s’écoule assez rapidement pour mener peut-être à une troisième. Je crois que vous connaissez l’auteur. Il est fort de mes amis. Je constate de plus en plus que la vie n’est absolument douce et les relations tout à fait charmantes, qu’avec les gens bien élevés qui ne pensent pas comme nous. Je l’attends à Alençon ces jours-ci et nous allons battre le fer de sa réputation pendant qu’il est chaud, avec un autre petit livre trompette. La Cuisine des journaux en 1860. Je viens de publier aussi un livre de BAUDELAIRE. Les Paradis artificiels. Opium et haschish. C’est une étude très curieuse des effets de ces excitants, écrite comme on pouvait l’attendre du traducteur de Poë. Cela a paru il y a 8 jours seulement et les journaux n’en ont pas parlé. Je n’en ai encore aucune nouvelle comme effet, qu’une lettre ahurissante de FEYDEAU. Vous savez que décidément ce personnage d’invention récente, remplace tout à fait M. de Salvandy, comme sottise éclatante, et même le distance. Paris est présentement rempli d’anecdotes sur son compte qui passent le croyable comme autolâtrie. Je compte voir éclater la bombe un de ces jours dans les petits journaux et elle sera terriblement chargée si on y met le quart de ce que j’entends raconter »… Enfin il est aussi en affaires avec Philoxène BOYER, pour une « grosse affaire », la traducti
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue