PROUST Marcel (1871-1922). L.A., [Salies-de-Béarn... - Lot 510 - Ader

Lot 510
Go to lot
Estimation :
5000 - 7000 EUR
Result with fees
Result : 7 540EUR
PROUST Marcel (1871-1922). L.A., [Salies-de-Béarn... - Lot 510 - Ader
PROUST Marcel (1871-1922). L.A., [Salies-de-Béarn août 1886], à sa grand-mère Mme Nathé WEIL ; 6 pages in-8 à en-tête et vignette J. Biraben Hôtel de la Paix. Très amusante lettre de jeunesse de Marcel Proust, écrite à l’âge de quinze ans, évoquant ses lectures. [Grand-mère maternelle de Proust, Madame Nathé WEIL, née Adèle Berncastel (1824-1890), joua un rôle essentiel dans la formation littéraire et musicale de son petit-fils. Le jeune Marcel séjourne alors à Salies-de-Béarn où sa mère est en cure.] « Ma chère Grand’mère Je suis en ce moment en proie à un sentiment très complexe et que j’ai un peu honte d’analyser. 1° je suis très triste que tu ne sois pas ici parce que…. 2° très content parce que… » Il lui décrit ses « gigantesques » repas et la « cuisine divine et gargantuesque » de l’hôtel : « Ce matin (je prends au hasard et j’ai moins englouti que d’habitude) j’ai mangé un œuf à la coque deux tranches de beefteack cinq pommes de terre (entières) un pilon de poulet froid une cuisse de poulet froid trois fois des pommes cuites avec jus extraordinaire [...] Je t’en prie ne montre cette lettre à personne ; on verrait que le mangeur insatiable et raffiné y prime ou au moins y compense le lettré délicat. Mon cher Eugène qui croit que ma bouche ne livre passage qu’à de doux ruisseaux de miel attique la verrait avec effroi dévorer des chairs succulentes ». Il évoque la « chaleur de plomb », et la langue béarnaise à laquelle il ne comprend rien, puis décrit les bœufs de la région : « ils ont le corps jaune vigoureux et splendide enveloppé dans une chemise de toile brune comme dans un froc. Leur tête seule sort et grave belle douce et résignée avec deux yeux lustrés et tristes et une vaste peau de bête recouverte de fougère leur couvrent le crâne de là émergent deux cornes magnifiques. Une vraie tête de Christ »… Parlant alors de ses lectures et notamment du Capitaine Fracasse de Théophile GAUTIER [que Proust évoquera dans la préface de Sésame et le
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue