STENDHAL (1783-1842). L.A., Lundi [11 juin... - Lot 528 - Ader

Lot 528
Go to lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
Result with fees
Result : 4 940EUR
STENDHAL (1783-1842). L.A., Lundi [11 juin... - Lot 528 - Ader
STENDHAL (1783-1842). L.A., Lundi [11 juin 1804], à sa sœur Pauline BEYLE à Grenoble ; 4 pages in-4 avec adresse sur la 4e page (légères rousseurs). Belle lettre sur l’homme du monde, l’homme aimable et la finesse. « Nous jugeons tous les autres semblables à nous-mêmes. Rien de plus faux si c’est une personne à sentiment qui parle. Une jeune fille passionnée s’imagine confusément que les passions gouvernent tout le monde, tandis que sur 100 personnes il y en a 88 qui n’ont d’autre passion que la Vanité (l’orgueil sur les petites choses). Le langage du monde est trompeur. On fait semblant de céder à un sentiment, on ne cède en effet qu’à l’intérêt plus ou moins bien calculé, et on joue la comédie plus ou moins bien. Dans ce qu’on appelle la bonne compagnie il y a moins d’hypocrisie. Cela vient je crois de ce que tout le monde y a lu J.Jaque [ROUSSEAU], Helvétius, Sénèque &a Duclos &a &a et qu’on a reconnu que plusieurs de leurs principes sont vrais. FONTENELLE l’homme qui a le plus affilé de finesse, et son disciple MARIVAUX, qui vaut mieux que lui, ont contribué à chasser l’hipocrisie de mœurs de la bonne compagnie. L’homme qui se jette dans le monde, renonce à vivre pour lui, il ne peut plus exister que pour les autres, mais aussi les autres n’existent que pour lui. Par exemple un homme à la mode aujourd’hui (prairial XII) se lève à 10 h. passe une redingotte va au bain, de là déjeuner. Il revient, prend des bottes et un habit mi-usé va passer son tems jusqu’à 3h ½ à faire des visites non pour affaires, mais pour parler avec ceux qu’il rencontre de quoi ? il n’en sait rien lui-même en sortant. Il jase de ce dont on jase. À 4 h. il rentre va dîner revient, s’habille va au spectacle de 7 à 9 ½ , sort après la 1re pièce, met des culottes de peau, des bas de soye, un triple jabot et va aux thés jusqu’à minuit une heure. Restant où il s’amuse, filant dès que ce qui l’environne l’ennuie. Mais il ménage toujours la vanité passion universelle, même
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue