RAYNOUARD François (1761-1836) poète dramatique... - Lot 1107 - Ader

Lot 1107
Aller au lot
Estimation :
1000 - 1200 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 300EUR
RAYNOUARD François (1761-1836) poète dramatique... - Lot 1107 - Ader
RAYNOUARD François (1761-1836) poète dramatique et philologue, Secrétaire perpétuel de 1817 à 1826 [AF 1807, 20e f].
MANUSCRIT autographe, Mr de Chateaubriant, avril-mai 1811 ; 3 pages in-4.

Notes sur l’affaire du discours de Chateaubriand.
Raynouard y décrit le déroulement des séances qui ont suivi l’élection de CHATEAUBRIAND le 20 février 1811.
« Séance du 17 avril 1811.
Le Secrétaire annonce qu’il est chargé par Mr de Chateaubriand de lui déclarer qu’il est pret à se présenter pour sa réception et il demande qu’on nomme les cinq membres qui seront chargés d’examiner son discours ». Sont nommés François de Neufchâteau, Regnaud de Saint-Jean d’Angély, Lacretelle, Laujon et Legouvé, avec Andrieux et Arnault comme suppléants.
Le 24 avril 1811 : « On rend compte à la classe de la délibération des Commissaires chargés d’examiner le discours de réception de Mr de Chateaubriand. La Commission ayant été divisée d’opinions par la question de savoir si le discours pouvoit être approuvé, s’en réfère au jugement de la classe. On propose d’entendre le discours et d’inviter Mr de Chateaubriand à venir en faire lecture. Après quelques discussions, il est arrêté que Mr de Chateaubriand, en vertu d’un article du reglement, ne peut être admis à la séance, mais que son discours sera lû par un des membres presents. On lit le discours de Mr de Chateaubriand ; cette lecture donne lieu à une discussion, d’après laquelle on propose de déterminer, par scrutin, si le discours sera admis ou non ; il est décidé à la majorité des suffrages que le Discours ne peut etre admis. Mr de Chateaubriand se trouvant encore dans un des salles de l’institut, Mr le président va lui annoncer la décision de la classe. Il y avait 23 votants. Un membre a cru se souvenir que dix sept voix rejetterent, une fut conditionnelle, et les autres pour l’acceptation ».
Le 1er mai 1811, le président lit la lettre qu’il a reçue de Chateaubriand : « mes affaires et le mauvais état de ma santé, ne
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue