RENOIR Pierre-Auguste (1841-1919)

Lot 341
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 3 900EUR

RENOIR Pierre-Auguste (1841-1919)


Lettre autographe signée adressée à Claude MONET Essoyes, 19 août 1912, 2 pages in-12 à l'encre.
Auguste Renoir s'inquiète de la santé de Claude Monet.
« Cher Ami, Pierre a passé chez Durand-Ruel et a demandé de tes nouvelles qui sont navrantes. Dans ce cas tout le monde donne des conseils, qu'on ne suit jamais. Je vais faire comme les autres. Ce que je dirai est probablement stupide mais c'est comme un devoir d'amitié pour toi. Je risque le ridicule. J'avais Jean avec des boutons, des granulations dans le nez, des amygdales gonfl ées. On voulait lui ouvrir le nez, lui couper les amygdales etc. Je l'ai tranquillement envoyé à Berck, au bout de 15 jours de granulations ni autre chose, l'air salin à tout guérit. Pourquoi n'essayerais tu pas aller à Berck où à Boulogne rester au bord de mer par les temps les plus venteux.
Par ces temps on a du sel dans ses poches dans la barbe dans les yeux le nez etc. Il est certain que le pays que tu habites et ta maison légèrement en contrebas sont propices à ce genre d'aff ection. Tu n'auras pas cela dans un pays de sable. Essayer un mois n'est pas terrible, et ne peut que te faire du bien sinon te guérir. Il faut te dire que la majeure partie des médecins sont des gourdes. Il y en a des bons mais où les trouver [...] ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue