OFFENBACH Jacques (1819-1880). MANUSCRIT... - Lot 1181 - Ader

Lot 1181
Aller au lot
Estimation :
70000 - 80000 EUR
OFFENBACH Jacques (1819-1880). MANUSCRIT... - Lot 1181 - Ader
OFFENBACH Jacques (1819-1880).
MANUSCRIT MUSICAL autographe, Les Brigands, [1869] ; 430 pages oblong in-fol. (quelques pages vierges), en feuilles sous chemises titrées et numérotées, dans trois boîtes-étuis en maroquin vert avec titre doré (quelques petites déchirures marginales, quelques feuillets de titres empoussiérés et déchirés).
Important manuscrit de travail de la partition d’orchestre de l’opéra-bouffe Les Brigands, présentant d’importantes variantes avec la partition publiée et des passages inédits.
Les Brigands, opéra-bouffe en 3 actes sur un livret d’Henri Meilhac et Ludovic Halévy, fut créé à Paris au théâtre des Variétés le 10 décembre 1869, avec Zulma Bouffar, José Dupuis et Mlle Aimée dans les principaux rôles. Dernier grand succès d’Offenbach sous le Second Empire, il fut rapidement repris à travers l’Europe et l’Amérique. En 1878, Offenbach en élaborera une nouvelle version avec un tableau ajouté au dernier acte, donnée à la Gaîté le 25 décembre 1878.

Les temps sont durs pour la bande de brigands menée par Falsacappa, et sa fille Fragoletta a des scrupules ; elle laisse même échapper un riche voyageur égaré ; par amour pour elle, le jeune fermier Fragoletto (rôle de travesti, tenu par Zulma Bouffar) rejoint la bande, au cours d’une cérémonie à peine troublée par les carabiniers qui arrivent « toujours trop tard ». Falsacappa met en place un stratagème pour capturer dans une auberge l’ambassade de Grenade qui conduit la princesse vers son fiancé le duc de Mantoue, contre une dot de trois millions, dont Falsacappa compte bien s’emparer ; les brigands prennent la place des ambassadeurs, et Fiorella jouera le rôle de la princesse. À l’arrivée de la fausse ambassade à Mantoue, le caissier du duc doit avouer qu’il a mangé la caisse ; la nouvelle ambassade survient ; on arrête les brigands, ils vont être pendus, quand Fiorella reconnaît dans le duc (le Prince) le voyageur à qui elle avait sauvé la vie, et obtient leur grâce : les brigands
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue