CAILLEBOTTE Gustave (1848-1894).

Lot 7
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
CAILLEBOTTE Gustave (1848-1894).
4 L.A.S. «G. Caillebotte», Petit Gennevilliers août-septembre 1892, à Claude MONET; 7 pages et demie in-8 ou in-12, une adresse.
Correspondance amicale à Claude Monet. 23 août. Billard promet d'écrire dans deux ou trois jours à propos d'une place pour Jacques HOSCHEDÉ. «Quel chouet temps. Mais la peinture à l'huile c'est bien difficile»... * 18 septembre. Il s'étonne d'être sans nouvelles de Billard: «S'il ne peut pas caser le jeune homme je ne comprends pas qu'il ne le dise pas»... Il voudrait voir Monet, à Paris ou à Giverny. «Vous savez que je pense toujours à mon tableau. Je le reporterai. Vous ne sauriez croire combien vous m'avez touché en me faisant ce cadeau. Je ne puis vous dire qu'une chose. Je l'accepte comme vous me l'avez offert et il ne sortira jamais de chez moi que pour aller au Luxembourg en attendant le Louvre»... * [Septembre]: «J'ai oublié de vous répondre pour le jardinier. Je n'en connais pas mais je vais m'informer»... [Fin septembre]. Il a vu Billard: Monet peut envoyer Jacques Hoschedé au Havre vers le 15 octobre. «Voici un mois que j'attends une matinée de vent d'ouest avec du soleil. Je m'étais mis en tête de faire des bateaux. C'est pire que tout le reste. Le beau temps est fini. C'est raté»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue