TOULOUSE-LAUTREC HENRI DE (1864-1901).

Lot 264
Aller au lot
Estimation :
2000 - 2500 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 210EUR
TOULOUSE-LAUTREC HENRI DE (1864-1901).
L.A.S. «votre H.», [Paris] Lundi [23 octobre 1893], à SA MÈRE, la comtesse Adèle de TOULOUSE-LAUTREC; 7 pages et demie in-8 (quelques légères fentes, et petite tache).
Longue lettre sur les festivités franco-russes, et son prochain aménagement dans son atelier de la rue Tourlaque. [Dans le cadre de l'amitié franco-russe, la visite officielle d'un amiral russe et son escadre en octobre 1893 a donné lieu à de grandes festivités. En janvier 1894, Toulouse-Lautrec va emménager dans son nouvel atelier de Montmartre, au 7 rue Tourlaque. La fin de la lettre fait allusion à l'af­fiche qu'il fait pour annoncer la parution en feuilleton dans Le Matin des mémoires de l'abbé Faure, Au pied de l'échafaud.] «Ma chère Maman, Vive la Russie !!! Et chose curieuse il y a un tel élan patriotique ou international que ce 14 juillet de 8 jours n'a pas été fatigant. J'ai bien eu des attentes de quelques demi-heures par ci par là à supporter. Mais il s'agissait de l'équilibre Européen et j'ai fait bonne figure. - Les sergents de ville eux-mêmes ont tâché d'être aimables et ce n'est pas peu dire. Enfin ils partent demain, probablement bien fatigués. Maintenant parlons sérieusement. J'ai loué pour un an au prix de 800 F l'appartement du rez de chaussée de la maison contiguë à mon atelier. Même propriétaire, - ce qui me permet de voir venir. Soit louer le rez de chaussée de mon atelier, mêmes conditions, et m'installer complè­tement, ou trouver un autre atelier avec appartement. Je doute d'arriver aux mêmes espaces pour le même prix. L'avantage est que je connais les locataires, le concierge, le propriétaire, etc... Bourges s'installera à Paris provisoirement avec sa femme dans notre appartement actuel, attendant le poste probable de Suez (20.000 F) fixes, ce qui n'est pas à dédaigner. - Il est très appuyé et espère l'avoir. Si vous pouvez me faire cadeau de 6 nappes de petites dimensions et quelques serviettes de table vous m'obligeriez beaucoup, car je vais être obligé de me monter. Je garde mon ancienne bonne et trouve qu'avec une quarantaine de f. par mois de dépense j'ai tout avantage, raccomodé et déjeunant chez moi. Je compte prendre possession de mon logement à la fin de Janvier, car on va le remettre à neuf, sous ma direction.
Je travaille le plus possible au milieu de ces combinaisons et j'ai une affiche à faire pour le journal Le Matin. [...]
Toujours le secret, bien entendu.
P.S. Quelques couteaux de table très ordinaires feraient également bien mon affaire. - En somme, je me marie sans femme»...
Correspondance (éd. Herbert Schimmel, 1992), no 318, p. 237-238.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue