TOULOUSE-LAUTREC HENRI DE (1864-1901).

Lot 268
Aller au lot
Estimation :
2000 - 2500 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 080EUR
TOULOUSE-LAUTREC HENRI DE (1864-1901).
2 L.A.S. «yours H.» et «your boy Henri», [Paris décembre 1893] à SA MÈRE, la comtesse Adèle de TOULOUSE-LAUTREC; 4 pages in-8 chaque (cachet de la collection Max Thorek sur la 1ère avec petite trace de collage).
Avant son installation au 27 rue Caulaincourt, sur son album Le Café-concert. [Le Café-concert, texte de Georges Montorgueil et 22 lithographies, par Toulouse-Lautrec et Ibels, publié par André Marty à L'Estampe originale.] «Ma chère Maman, Bourges part dans trois jours pour les grandes opé­rations et je vais faire mon possible pour m'installer le plus tôt possible. Toutes ces questions matérielles m'assomment et il faut vraiment qu'il n'y ait pas moyen de m'en tirer autrement pour le faire. Mais j'ai bien calculé. Bonne et cet appartement me coûteront dans les 6 F par jour à peu près. C'est le prix d'un hôtel médiocre. Aussi n'y a-t-il pas à hésiter, quitte à changer de local plus tard. Vos retards de voyage me remettent à plus tard et je peux bien n'aller vous voir qu'à Albi. [...] Je préférerais venir fin janvier une fois mon déménagement fait. Le Figaro de Noël ne vaut pas la peine d'être acheté. Nous venons de faire paraître un album sur le café-concert qui marche bien. [...] Je suis vacciné de frais et ça a pris. Il y a d'ailleurs pas mal de petite vérole à Paris».
«Ma chère Maman, Commençons par un merry (relatif) Christmas et le happy new year autrement dit les souhaits de saison. Gabriel [Tapié de
Céleyran] a dû vous donner des nouvelles de moi, bonnes d'ailleurs. Il est regrettable que je ne puisse aller à Albi, car vous serez forcée de hâter votre déplacement parisien ou de ne pas me voir, ce qui serait fâcheux pour vous, et pour moi surtout car à part Gabriel je ne vois pas grand monde si ce n'est des indifférents. Autre guitare. Je viens de faire mes comptes de fin d'année. Avec la maigre récolte de Ricardelle, j'arriverai à peine au mois d'avril, et sans faire de bêtises. Il faudra donc que vous mettiez à ma disposition la fameuse réserve, déjà écornée. - Ce qu'il y aura de mieux sera de les déposer au Crédit lyonnais par exemple»...
Correspondance (éd. Herbert Schimmel, 1992), nos 330-331, p. 243-244.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue