TOULOUSE-LAUTREC Adèle Tapié de Céleyran, comtesse de (1841-1930) mère du peintre.

Lot 276
Aller au lot
Estimation :
1000 - 1200 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 170EUR
TOULOUSE-LAUTREC Adèle Tapié de Céleyran, comtesse de (1841-1930) mère du peintre.
L.A.S. «Adèle», [Paris] Hôtel Pérey 1er mai [1881], à sa mère Louise TAPIÉ DE CÉLEYRAN (née d'Imbert Du Bosc); 4 pages in-8 (petites fentes aux plis).
Sur les dispositions artistiques du jeune Henri, âgé de 17 ans. [Outre le peintre René PRINCETEAU (1843-1914), dans l'atelier duquel Toulouse-Lautrec entrera en 1882, la lettre évoque les frères Arthur (1838- 1909) et Charles (1848-1926) du PASSAGE, tous deux sculpteurs animaliers.]
Elle est bien arrivée à Paris, suivie peu après de son mari Alphonse. «Pour l'heure la grande affaire, c'est l'éclosion de notre jeune artiste et le succès dépasse toutes mes espérances. Princeteau en est à moitié fou, les deux du Passage sont transportés et je ne sais combien d'autres artistes prédisent un avenir glorieux à votre petit-fils. Tout cela naturellement ravit Alphonse et moi je me réjouis de la joie générale. C'est presque trop de bonheur pour Henry [...] Maintenant qu'allons-nous faire ? Ira-t-il chez un maître ou à l'École des Beaux Arts ? Graves questions»... Henri racontera «la pantomime de Princeteau exprimant la stupéfaction de du Passage à la première vue des oeuvres du neveu. Demain il doit aller faire le portrait d'un singe pour ses débuts; cela sera tout à fait dans les traditions de famille»... Suivent des nouvelles familiales.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue