HUYSMANS Joris-Karl (1848-1907).

Lot 141
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
HUYSMANS Joris-Karl (1848-1907).
MANUSCRIT autographe signé « J.-K. Huÿsmans », L'Oblat, 1903 ; 283 feuillets in-fol. (31 x 23,8 mcm), montés sur onglets, reliés en un volume in-fol. maroquin janséniste aubergine, doublures de maroquin moutarde avec cadre de filet doré, gardes de moire violette, double filet doré sur les coupes (Mercier succr de son père 1922 ; quelques petits accidents à la reliure, dos lég. passé). Manuscrit complet du roman, mis au net pour l'édition, avec les ultimes additions et corrections. Publié en 1903 chez Stock, L'Oblat est le dernier volet, après En route et La Cathédrale, de la célèbre trilogie relatant, à travers le personnage de Durtal, la conversion de l'auteur. Huysmans lui-même, retiré près des bénédictins de Ligugé, a fait profession d'oblat en mars 1901. Durtal a quitté Chartres pour l'abbaye de Solesmes ; il trouve chez les Bénédictins un asile qui convient à son âme et à ses préoccupations intellectuelles. Il décrit avec exaltation les cérémonies de l'abbaye, la liturgie, la vie quotidienne des moines. Il brosse, avec quelque verve et humour, le portrait de ces moines, dont il va partager la vie, sou la houlette du Père Abbé, Dom Anthime Bernard. Mais la loi Combes entraîne l'expulsion des congrégations religieuses et va chasser les moines, que Durtal accompagne jusqu'à la gare. Il se retrouve seul, dans le monastère vide, devant repartir dans ce Paris, qu'il croyait avoir abandonné à jamais... Le manuscrit est soigneusement mis au net, à l'encre noire, au recto de feuillets de papier ligné, où une grande marge à gauche est réservée, destinée aux corrections et additions. Il est paginé au crayon bleu (ou rouge ou jaune) de 1 à 273 (plus quelques feuillets bis et ter), et comprend un faux-titre, au verso duquel a été contrecollée la liste imprimée (et corrigée par Stock) des « derniers ouvrages parus du même auteur » ; et une page de titre, préparée avec soin par Huysmans, avec l'épigraphe et le nom de l'éditeur (comportant au verso le justificatif rédigé par P.-V. Stock). Les numéros des chapitres, de I à XVI sont inscrits par Huysmans au crayon rouge (ou vert ou jaune). Le manuscrit présente des ratures et corrections, souvent interlinéaires, des passages biffés au crayon bleu, et des additions marginales. Ainsi, un long ajout en marge complète le portrait du père Miné (p. 39) ; une addition concerne la communauté fondée par Saint Séverin au VIe siècle (p. 87). Parmi les suppressions, on relève quelques lignes biffées sur le cérémonial d'oblature (p. 55), 8 lignes sur l'année liturgique (p. 93), un long passage relatif aux miracles du Père Paul de Moll, rayé au crayon vert (p. 97-98), ainsi qu'un long passage sur les réactions des fidèles à l'expulsion des congrégations et la fermeture des églises (p. 177-178). Etc. Ces ratures et corrections établissent le texte définitif du roman, qui a servi pour l'impression ; quelques petites variantes avec l'édition seront introduites sur épreuves. Provenance : collection René GIMPEL (recensé à la date du 28 décembre 1925 dans son Journal d'un collectionneur).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue