ELUARD Paul (1895-1952). L.A.S. «Paul», [Davos]... - Lot 77 - Drouot Estimations

Lot 77
Aller au lot
Estimation :
800 - 1000 EUR
ELUARD Paul (1895-1952). L.A.S. «Paul», [Davos]... - Lot 77 - Drouot Estimations
ELUARD Paul (1895-1952). L.A.S. «Paul», [Davos] mardi [8 janvier 1935], à Valentine HUGO ; 2 pages in-4 au crayon, enveloppe. Importante lettre sur le groupe surréaliste, où Eluard affirme sa confiance dans les amitiés d'André BRETON et René CREVEL (qui se suicidera en juin de la même année)... «j'étais tout à fait persuadé qu'il ne se produirait pas de rupture entre nos amis. Je crois simplement que certains veulent se donner l'assurance (ou l'illusion) d'une certaine indépendance. On verra bien où ça les mènera - où ça nous mènera. Je sais André m'aime bien. Nous nous sommes trop dévoués l'un à l'autre pour que nous doutions jamais l'un de l'autre. Jamais. Pour Crevel, il a besoin de se sentir seul, mais - tout à fait entre nous - son estime pour André n'a pas varié. [...] Et il ne reniera jamais rien de ce qui a fait le fond de presque toutes ces démarches intellectuelles. Ni ne rompra avec»... Il donne des nouvelles de sa santé (alors qu'il est soigné en sanatorium) : «On a découvert ici de très vieilles avaries de mon organisme qui, bien qu'elles eussent dû depuis longtemps me tuer, restent assez inquiétantes. Mes nerfs et mon coeur m'ennuient [...] Je travaille peu. J'ai commencé seulement ces jours-ci à essayer d'écrire». Quant au travail de Valentine : «Où en sont vos deux chefsd'oeuvre ? Je suis content qu'André ait vu le groupe. Ça a dû le réconforter» [Il s'agit du collage Les Surréalistes (1934), et du tableau Les Constellations.]...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue