FLAUBERT Gustave (1821-1880). L.A.S. «Gve... - Lot 83 - Drouot Estimations

Lot 83
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
FLAUBERT Gustave (1821-1880). L.A.S. «Gve... - Lot 83 - Drouot Estimations
FLAUBERT Gustave (1821-1880). L.A.S. «Gve Flaubert», Croisset Samedi 21 [20 septembre 1860], à Ernest FEYDEAU ; 4 pages in-8 sur papier bleu. Très belle lettre pendant l'écriture de Salammbô. «Enfin ! Je te croyais mort ! tu n'as été que malade. Béni soit Dieu, si tant est qu'on puisse bénir Dieu. Et tu t'en reviens ! Je verrai donc ta portenteuse personne qques jours après son débarquement car il faut que je sois à Paris vers la fin d'octobre pour la pièce de Bouilhet. [...] Je resterai ici probablement tout l'hiver à me ronger le corps et l'âme dans le silence du cabinet. Il faut que j'avance, & j'ai énormément à faire ! J'ai écrit depuis la fin de juin deux chapitres à peu près, car je termine le IXe. Il m'en reste six - & mes lectures ne font qu'augmenter & les difficultés ne font que s'accroître, bien entendu. J'ai passé le mois dernier trois semaines à Paris, à me traîner dans les Bibliothèques, ce qui est peu divertissant. - & j'étais si ahuri de lecture que j'en oubliais Paphos. Rien de neuf chez nos amis. Maxime [Du Camp] est en Calabre avec Garibaldini [...] La Présidente [Mme Sabatier] s'est consolée du Mac à Rouill [Mosselman] qui lui fait définitivement une pension de 6,000 fr. par an. Je crois qu'elle va trouver un autre mosieu. (Elle n'a pas été forte dans toutes ces histoires, la pauvre fille !). Turgan vient d'inventer une chose superbe pour vuider les lieux ! Je ne sais combien de kilogr. de merde se trouvent absorbés en une seconde par sa machine. On a nettoyé l'école polytechnique en un clin d'oeil. Les étrons mathématiques s'envolaient comme des corbeaux. C'est sublime. Quant à moi, je travaille furieusement. Je viens de lire un livre très curieux sur la médecine des Arabes, & actuellement (sans compter ce que j'écris), je lis Cedrenus, Socrate, Sozomène, Eusèbe, & un traité de Mr Obry sur l'immortalité de l'âme chez les Juifs, le tout entrelardé de Mischna comme pièce de résistance. [...] Il paraît que tu as eu chaud, mon bonhomme ? Je sais ce que c'est, ne t'en déplaise (que d'avoir chaud) [...] J'étais au mois de mai sur les bords de la mer Rouge, mon bon, - & j'ai traversé le tropique en juin. Hâh. Veux-tu que je te fasse une petite prédiction tu ne retourneras pas en Afrique, un voyage raté ne se recommence pas. Si tu veux aller au printemps à Tuggurt, reste en Algérie jusque-là. Mais je crois que tu t'embêtes de Paris, mon vieux, avoue-le. Allons ! tu ne découvriras pas les sources du Nil. Oh ! sois vexé, je m'en fous. [...] Autre guitare. Pourquoi écoutes-tu le père Sainte-Beuve, et ne continues-tu pas Sylvie, qui était bien & très bien commencée ? Débarrasse-toi de ça, - & fouts nous ensuite un grandississime roman sur l'Algérie. Tu dois en savoir assez ? Il y a plus à faire sur ce pays que W. Scott n'a fait sur l'Écosse [...] Adieu, vieux. Es-tu bien bronzé ? T'es-tu fait couper le prépuce par amour de la couleur locale»... Correspondance (Pléiade), t. III, p. 115.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue