HUGO LÉOPOLDINE (1824-1843)

Lot 50
Aller au lot
Estimation :
1500 - 2000 EUR
HUGO LÉOPOLDINE (1824-1843)
* FILLE AÎNÉE DU POÈTE, MORTE NOYÉE À 19 ANS AVEC SON MARI CHARLES VACQUERIE À VILLEQUIER L.A.S. «Léopoldine Hugo», [8 avril 1837], à Mlle Laure GARNIER; 1 page in-8, adresse (petit trou sans toucher le texte, petite fente réparée, rousseurs).
ELDEST DAUGHTER OF THE POET, DROWNED AT 19 YEARS-OLD WITH HER HUSBAND CHARLES VACQUERIE IN VILLEQUIER Signed autograph letter, signed «Léopoldine Hugo», [8 April 8 1837], to
Miss Laure GARNIER; 1 page in-8 (small hole without loss of text, repair to paper, some foxing). Rare letter from Léopoldine to a teacher, previously unpublished.
Rare lettre de Léopoldine à une maîtresse de pension, inédite.
«Ma bonne petite mère Je t'avais promis de t'écrire [...] J'ai voulu le jour de Pâques de tire [sic] adieu avant que tu ne partes mais on est venu me chercher j'ai passé par le parloir et je t'ai vu avec une dame et je n'ai pas osé t'embrasser. J'ai eu bien du malheur ma bonne petite maman je t'aimais de tout mon coeur et c'était toi à qui je m'étais le plus attachée de la pension et justement c'est toi qui t'en va. Je me console cependant en pensant que tu seras plus heureuse là. Tu as sans doute vu Amelina tu la verras probablement encore et elle est bien heureuse car, moi je voudrais te voir et t'embrasser et je ne peux pas. Adieu ma bonne petite mère je t'embrasse comme je t'aime, ta petite fille
Léopoldine Hugo».
Cette touchante lettre ne figure pas dans
Correspondance de Léopoldine Hugo.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue