ALEMBERT JEAN LE ROND D'(1717-1783)

Lot 185
Aller au lot
Estimation :
12000 - 15000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 24 700EUR
ALEMBERT JEAN LE ROND D'(1717-1783)
MANUSCRIT autographe, Aux manes de Mlle de
Lespinasse, 22 juillet 1776; 20 pages petit in-4, montées sur onglets et interfoliées, reliées en un volume petit in-4 maroquin rouge, double encadrement de palmettes et fleurons sur les plats, titre doré sur le plat sup., dos orné (Devauchelle).
Magnifique et émouvant témoignage du chagrin de d'Alembert à la mort de Julie de LESPINASSE (23 mai 1776), et de son désespoir de découvrir l'amour malheureux de son amie pour le comte de
GUIBERT.
«Cette lettre inachevée à Julie de Lespinasse, écrite deux mois après sa mort, est l'un des textes le plus beaux et les plus déchirants du XVIIIe siècle. Retrouvé dans les papiers de d'Alembert après son décès, ce pur sanglot d'amour pour la femme de sa vie est d'une force d'autant plus poignante qu'elle n'était pas destinée à publication. Le prestigieux savant européen y met son coeur à nu avec une sincérité et une authenticité rarement atteintes. C'est à l'absente adorée qu'il parle d'elle, de lui et de leur relation gâchée, comme il n'a pas pu le faire avant qu'elle ne meure» (Élisabeth Badinter).
Le manuscrit présente des ratures et corrections, ainsi que des additions marginales.
«O vous, qui ne pouvez plus m'entendre, vous que j'ai si tendrement & si constamment aimée, vous dont j'ai cru etre aimé quelques momens, vous que j'ai preférée à tout, vous qui m'auriez tenu lieu de tout si vous l'aviez voulu; helas ! S'il peut vous rester encore quelque sentiment dans ce sejour de la mort après lequel vous avez tant soupiré, & qui bientôt sera le mien, voyez mon malheur et mes larmes, la solitude de mon âme, le vuide affreux que vous y avez fait, et l'abandon cruel où vous me laissez. Mais pourquoi vous parler de la solitude où je me vois depuis que vous n'etes plus ! Ah ! mon injuste et cruelle amie, il n'a pas tenu à vous que cette solitude accablante n'ait commencé pour moi dans le temps où vous existiez encore.
Pourquoi me repetiez vous dix mois avant votre
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue