SAINT-EXUPÉRY (Antoine de)

Lot 433
Aller au lot
Estimation :
6000 - 10000 EUR
SAINT-EXUPÉRY (Antoine de)

Autographe du Plaidoyer en faveur des enfants de France.
[Vers 1941-1942 ?].
7 p. sur 6 ff. in-4 (27,9 x 21,6 cm) de papier vélin américain «Gilbert Dispatch Bond», encre noire et bleue.
Brouillon autographe d'un important plaidoyer inédit.
Ce beau texte humaniste, dans son verbe virulent, s'inscrit parfaitement dans les Écrits de guerre. Il s'adresse à ceux qui «luttent contre l'Allemagne» sans prendre en compte l'avenir des générations futures qu'il faut pourtant sauvegarder. «Que vous le vouliez ou non c'est une condamnation à mort ou une grâce que vous avez à prononcer. Le juré d'un tribunal en France n'a pas le droit de se dérober aux devoirs de sa charge. Il est investi bien souvent contre son désir du pouvoir de décapiter ou de gracier.
Or voici que vous êtes un peu les jurés du monde. Vous êtes aujourd'hui les jurés des enfants de France. Vous ne vouliez pas de ce pouvoir ? Vous en êtes investi quand même. Vous êtes ce promeneur en face du foyer d'incendie. [...].Enfin j'ajoute encore qu'il n'est pas indifférent de provoquer par ce sauvetage un formidable mouvement d'amour. Quelle mère de famille comprendra que vous luttez contre l'Allemagne en condamnant à mort les enfants français ? Il est indispensable pour le monde de demain de garder cet amour. Et maintenant vous qui êtes les jurés vous allez décider.» La première page traite d'un brevet pour un procédé de transmission : «Si au contraire nous permutons par exemple entre eux à une certaine fréquence, soit dix permutations seconde, le sens du courant dans les déflecteurs qui pilotent horizontalement le rayon cathodique [...]» ; au verso du même feuillet, on trouve des essais de plume et les premiers mots d'une lettre : «Cher ami, comment allez-vous ?».
PROVENANCE :
Vente, Paris, 15 juin 2010, n° 263.
Quelques brunissures, pli central.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue