BAUDELAIRE Charles (1821-1867)

Lot 331
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 810EUR
BAUDELAIRE Charles (1821-1867)
Lettre autographe signée à Julien LEMER. Bruxelles, vendredi 23 février 1865 4 p. in-4, chemise de demi-maroquin à long grain lie-de-vin, étui bordé de même.
Quelques petites déchirures et manques avec perte de quelques mots, traces de pliures, restaurations du papier, étui défraîchi.
Lettre autographe signée de Charles Baudelaire à Julien Lemer, libraire et journaliste politique. Le poète lui demande de s'occuper de ses aff aires, car il se considère lui-même incompétent en la matière : «[...] pas seulement à cause de mon apathie ordinaire en ce qui concerne mes intérêts, mais aussi à cause d'une certaine timidité qui me fait renvoyer indéfi niment les aff aires au lendemain [...].»
Il lui détaille les oeuvres qu'il souhaiterait placer chez les éditeurs et libraires : «Je désire vendre quatre livres dont je vous envoie le sommaire :
Les Paradis artifi ciels (si mal édités il y a quelques années, qu'on peut les considérer comme un livre inédit. Je trouve le livre bon comme il est, je n'y ajouterai rien, je n'en retoucherai rien); Réfl exions sur quelques-uns de mes contemporains divisées en deux parties, ou deux volumes. Ceci n'est pas comme vous pourriez le croire, un paquet d'articles de journaux, bien que ces articles inconnus pour la plupart aient paru à de très longs intervalles, ils sont reliés entre eux par une pensée unique et systématique.
J'ai une assez vive envie de montrer ce que j'ai su faire en matière de critique. Enfi n, le 4e Pauvre Belgique ! Un volume.
Celui-ci n'est pas terminé.»
Baudelaire évoque plus loin ses relations diffi ciles avec les éditeurs : «Michel Lévy m'en veut d'avoir cédé les Fleurs du Mal et le Spleen de
Paris à Hetzel. Hetzel est de mauvaise humeur contre moi (et il en a le droit), parce que je ne lui ai pas encore livré Les Fleurs du Mal et Le
Spleen de Paris, qui cependant sont fi nis mais que je triture encore».
Malheureusement, Baudelaire ne rencontrera pas le succès en Belgique.
Au début de l'année 1866, il est rapatrié à Paris à cause de son état de santé. Il y décèdera le 31 août 1867.
BIBLIOGRAPHIE Baudelaire, Lettres 1841-1866, Paris, 1906.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue