STAËL GERMAINE NECKER, BARONNE DE (1766-1817)

Lot 237
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 6 500EUR
STAËL GERMAINE NECKER, BARONNE DE (1766-1817)
L.A., [Londres] 23 janvier 1814, à Benjamin CONSTANT; 6 pages in-4 montées sur onglets et reliées en un volume petit in-4 cartonnage demi-chagrin noir (quelques manques au dos de la reliure).
Très belle et longue lettre à Benjamin Constant, encore pleine d'attachement pour lui, disant son admiration pour sa brochure
De l'Esprit de conquête et d'usurpation, et examinant la situation en France alors que l'Empire s'écroule.
[Benjamin CONSTANT a envoyé à Mme de Staël, installée à Londres, un manuscrit de son pamphlet contre Napoléon, De l'Esprit de conquête et d'usurpation, qu'il publiera le 30 janvier avant de rejoindre
Bernadotte. Elle l'a fait lire à son ami James Mackintosh, et propose de le faire publier. On sait que les lettres de Mme de Staël à Benjamin
Constant ont été détruites par leur fille Albertine de Broglie, à l'exception d'une quarantaine.] «J'ai reçu vos feuilles et j'en suis dans l'admiration [...] Voulez-vous les faire imprimer sans aucun nom propre ? Cette forme à la Montesquieu vous paroit elle suffisament pressante pour le tems actuel ?
Le libraire en parcourant le 1er chapitre a dit que sans noms propres il en donneroit cent louis mais cinq fois autant avec des noms. Si vous voulez vous détacher de la circonstance publiez votre grand ouvrage, si vous voulez vous rattacher à la circonstance mettez des noms propres». Ce serait aussi une façon pour Constant de se faire connaître à Londres; et en huit jours le livre pourrait être publié... «Est-ce que votre disposition est la même qu'il y a trois mois ? Et-ce que vous ne voyez pas le danger de la France ? Est-ce que vous ne sentez pas le vent de la contre révolution qui souffle en Hollande en
Suisse et qui va bientot tout boulverser en France. Je suis comme
Gustave Vasa j'attaquois Christiern, mais on m'a mis ma mère sur les remparts. Est-ce le moment de dire du mal des François quand les flammes de Moscou menacent Paris ? Pensez à tout cela et décidez.
Mais sans fl
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue